Des actions concrètes pour un milieu favorable à la réussite des études et exempt de harcèlement

L’École de technologie supérieure et toute sa communauté évoluent dans un climat favorable à la réussite des études et partagent la volonté d’évoluer dans un milieu exempt de harcèlement sous toutes ses formes. Les nombreuses initiatives des 18 derniers mois et la participation de toutes les parties prenantes, étudiants, professeurs, maîtres d’enseignement, employés et associations en témoignent.

Je suis heureux de vous faire part des derniers développements à ce sujet et, en ce début d’été, de vous informer des travaux en cours et des actions qui seront mises en place lors la rentrée de l’automne 2017.

Dépôt et adoption par le Conseil d’administration de l’ÉTS
Le Conseil d’administration de l’ÉTS est régulièrement informé des actions qui favorisent un milieu exempt de harcèlement et empreint de civilité. Au cours de la dernière séance du 29 mai 2017, un document clé a été présenté :

Rapport de recommandations du Groupe de travail ad hoc sur la prévention et la sensibilisation face au harcèlement — on se rappellera que ce Groupe de travail ad hoc est représentatif de l’ensemble des associations et des regroupements de l’École. Le Secrétariat général, le Service des ressources humaines et les Services aux étudiants y participent également.

Le Groupe a tenu six rencontres entre les mois de juin 2016 et février 2017 et a eu accès à la documentation nécessaire pour réaliser son rapport. Le rapport a été fort bien accueilli et plusieurs des recommandations qui y sont formulées sont soit déjà implantées ou en voie de l’être.

Au nom du Conseil d’administration, je remercie très sincèrement les membres du Groupe de travail ad hoc de la grande qualité de son travail et de la pertinence de ses recommandations. Elles sont pratiques et applicables et, surtout, porteuses pour toute notre communauté. Veuillez cliquer ici pour consulter le rapport.

Par ailleurs, lors de cette même séance du 29 mai 2017, le Conseil d’administration a été informé de l’état des travaux relativement au Code de vie à l’intention des étudiants. Comme son nom l’indique, ce Code fournira à tous les étudiants des repères pour entretenir un milieu de vie respectueux et une communauté forte des relations harmonieuses qu’elle tisse au quotidien. Les travaux sont actuellement dans une phase finale de consultations et l’objectif poursuivi est qu’il soit en vigueur pour la rentrée de septembre. Il fera l’objet de différentes communications afin que chacun puisse bien en comprendre la portée et le faire sien. Je remercie tous ceux qui y ont contribué.

Enfin, le Conseil d’administration a pris connaissance de l’avancement des travaux de la révision de la Politique contre le harcèlement de l’ÉTS, dont l’adoption est prévue à l’automne 2017. Elle sera ensuite largement diffusée. Elle tient compte des meilleures pratiques en cette matière ainsi que de recommandations et de commentaires recueillis auprès de plusieurs instances.

Actions à venir
Nous serons très actifs à l’ÉTS au cours de l’été et de l’automne pour continuer à favoriser le climat auquel nous tenons tous. Parmi les nombreuses initiatives sous la responsabilité de votre service aux étudiants auxquelles plusieurs groupes seront appelés à collaborer, mentionnons :

  • La mise sur pied d’un comité « Vivre ensemble en résidence », afin d’enrichir la vie sociale et de briser l’isolement.
  • La tenue de séances de sensibilisation face au harcèlement, au consentement et à la consommation responsable d’alcool, lors des rencontres d’accueil destinées aux nouveaux étudiants.
  • La poursuite de l’intervention de terrain par l’intervenante psycho-sociale dans les lieux de rassemblement des étudiants afin de promouvoir les services offerts et de repérer les étudiants aux prises avec des difficultés (harcèlement, surconsommation, etc.).
  • L’organisation et l’animation des séances de sensibilisation et de formation sur la notion de harcèlement et de la gestion des conflits destinées aux étudiants membres des clubs et des organisations étudiantes.
  • Le projet de création d’un comité de réflexion et d’action sur les meilleures pratiques en matière de réduction des méfaits liés à la surconsommation d’alcool et sur les saines habitudes de vie.
  • La création d’outils de sensibilisation à la notion de témoins actifs, concernant le harcèlement psychologique, sexuel, l’incivilité et les méfaits liés à la surconsommation d’alcool.

Par ailleurs, mentionnons l’entrée en poste en juillet prochain d’une nouvelle conseillère en traitement des plaintes et sensibilisation en matière de harcèlement, relevant directement du Conseil d’administration.

J’ai eu l’occasion dans de précédents communiqués de rappeler le consensus qui règne à l’ÉTS : « la prévention du harcèlement, quelle que soit sa forme, est l’affaire de toute la communauté en tant que groupe et individuellement ». J’ai aussi souligné que l’ÉTS applique le principe de la tolérance zéro à l’égard des comportements non désirés. Par votre participation active aux différents travaux, par votre présence nombreuse aux séances de sensibilisation et aux activités et par vos commentaires à l’égard des campagnes d’information sur ce sujet, vous exprimez positivement votre attachement à votre milieu ainsi que votre appui pour le préserver et pour l’améliorer de façon continue.

Je vous en remercie de votre attention et de votre collaboration.

Pierre Dumouchel, ing., Ph. D.
Directeur général