Record du monde pour le véhicule éolien Chinook | Racing Aelous 2017

L’équipe du club du véhicule éolien Chinook a réalisé une performance sans précédent lors de la compétition internationale Racing Aelous 2017 qui s’est déroulée à Den Helder, aux Pays-Bas, du 24 au 26 août. Pour la dixième édition de cet événement, l’équipe de l’ÉTS s’est offert le nouveau record du monde et la première place au classement général!

Une rafale de prix pour Chinook
À sa septième participation à la Racing Aeolus, Chinook a réalisé la meilleure performance de son histoire. Malgré des vents très modestes durant les trois jours de compétitions, l’équipe a raflé tous les prix:

  • Course la plus rapide avec un ratio d’efficacité de 102,45 % (nouveau record du monde)
  • Meilleure moyenne d’efficacité avec un ratio de 98,76 %
  • Prix Gerard Broers pour l’innovation
  • 1re place au classement général

Chinook redevient détenteur du record mondial après l’avoir possédé de 2012 à 2016. L’an dernier, il avait été établi par l’équipe de la Danmarks Tekniske Universitet avec une marque de 101,76 %.

Préalablement classées exclusivement selon la moyenne d’efficacité, les équipes le sont désormais selon leur performance globale. Ce classement général est établi à partir d’un système de pointage basé sur la performance lors des différentes épreuves (moyenne d’efficacité, course la plus rapide, innovation, drag race).

Top 5 du classement général 2017 (moyenne d’efficacité) :

  1. Chinook, École de technologie supérieure (98,76 %)
  2. DTU Wind Turbine Racer, Danmarks Tekniske Universitet (90,7 %)
  3. Team InVentus, University of Stuttgart (71,4 %)
  4. Baltic Twin Thunder, Fachhochschule Kiel (74,4 %)
  5. Spirit of Amsterdam, University of Applied Sciences Amsterdam (50,16 %)

Démystifier le ratio d’efficacité
Dans l’univers des véhicules éoliens, la performance ne se calcule pas en km/h, mais plutôt selon un ratio d’efficacité. Celui-ci est obtenu en divisant la vitesse moyenne du véhicule par la vitesse moyenne du vent, laquelle est calculée par des anémomètres positionnés en bordure du parcours de 500 mètres. Avec son record du monde de 102,45%, Chinook a donc filé plus vite que le vent!

Chinook 7, une merveille d’ingénierie
La septième génération de Chinook est le fruit de plusieurs années de développement technologique, d’optimisation, d’innovation et de maitrise de la discipline. Généralement, les membres du club visent l’optimisation d’une composante spécifique par année. En 2017, l’équipe a vu grand. Nicolas Côté, vice-président mécanique et finissant à la maîtrise en génie mécanique, nous raconte : « On a misé gros cette année et on a complètement redessiné le véhicule. La qualité de la conception et de la fabrication nous a permis de réaliser ces performances historiques et nous en sommes très fiers. » La pièce maîtresse du prototype est la nouvelle transmission qui a été conçue afin de minimiser les pertes de puissance mécaniques et offrir une performance optimale. Les autres composantes du véhicule ont été développées autour de cette transmission. Un tout nouveau châssis a été conçu et permet de générer trois fois moins de frottement aérodynamique que le véhicule précédent. La masse totale du véhicule a été diminuée de 25 kilogrammes. Finalement, le positionnement de l’éolienne a été optimisé afin d’améliorer l’écoulement du vent.

L’avenir est prometteur pour le club scientifique Chinook. Plusieurs membres qui étaient nouveaux en 2016 ont gagné en expérience cette année et sont très motivés pour la suite. Pour 2017, la conception d’une toute nouvelle éolienne, la simplification de son mât et la défense du titre mondial sont au menu!