Trois finalistes de l’ÉTS au gala Forces Avenir 2020

Le projet Construction d’une école maternelle en Tanzanie du PRÉCI 2019 et les personnalités Raphaël Leblanc et Guy Martial Ngowa-Nzali seront finalistes au gala Forces Avenir du 7 octobre prochain. À titre de finalistes, ils sont assurés d’obtenir des bourses de 2 000 $ chacun.

En lice dans la catégorie Entraide, paix et justice, le projet Construction d’une école maternelle en Tanzanie du PRÉCI 2019 a été réalisé avec un budget de 120 000 $. Depuis novembre 2018, les membres de l’équipe entrepris une campagne de financement de dix mois, planifié la construction et effectué un séjour de quatre mois où ils ont dirigé la construction de l’école dans l’aire de conservation du Ngorongoro dans le village maasaï de Nainokanoka. Inaugurée le 22 décembre 2019, l’école accueillera trois salles de classe de 45 enfants chacune. Le but du projet était de répondre au problème de décrochage scolaire dans le village et de favoriser l’éducation chez les filles.

Étudiant en génie de la construction, Raphaël Leblanc sera en compétition dans la catégorie Personnalité 1er cycle. Ambassadeur jeunesse pour la fondation À deux pas de la réussite qui agit dans la réussite scolaire auprès des jeunes défavorisés, il est également président de Tributerre, le comité environnemental de l’ÉTS, depuis l’automne 2018. Membre de l’équipe de rugby des Piranhas, il a participé à une expérience de solidarité internationale de 75 jours au Pérou. Ce projet d’ingénierie nommé Inti, La energía que alimenta la tierra a permis la distribution de différentes technologies solaires pour la communauté de San Melchor. Son groupe formé de huit étudiants québécois avait la responsabilité de concevoir et construire dix séchoirs solaires pour les familles d’accueil afin de réduire leur insécurité alimentaire.

Diplômé en génie logiciel, Guy Martial Ngowa-Nzali a quant à lui été choisi parmi les finalistes de la nouvelle catégorie Personnalité persévérante. Cette distinction récompensera une étudiante ou un étudiant s’étant distingué par les efforts et les stratégies déployés, tout au long de sa vie, pour surmonter les difficultés, nourrir la motivation, vivre des succès, être admis à l’université et y réussir ses études. Atteint de paralysie cérébrale, c’est après 7 ans d’efforts acharnés qu’il a réussi à obtenir son baccalauréat qui caractérise l’espoir qu’il veut donner à chaque enfant en situation de handicap. À travers la Fondation Guy Martial, il s’est donné pour défi de créer une école où toute personne en situation de handicap serait en mesure de s’épanouir, sans avoir à surpasser ses limites intellectuelles et physiques.

Les lauréats seront dévoilés au gala du 7 octobre prochain au Capitole de Québec. Forces Avenir distribuera alors 114 000 $ en bourses. Forces Avenir est un concours interuniversitaire qui récompense l’engagement bénévole des étudiantes et étudiants depuis 1999. L’ÉTS y participe depuis ses débuts.